17 mars 2014

Himes, Ellroy : zoot-suit riots

Les zoot-suit riots figurent dans le premier roman de Himes, S'il braille, lâche-le… Plus de 30 ans après, elles sont évoquées dans deux romans de James Ellroy, Le dahlia noir (1987) et Le grand nulle part (1988).


Le nom donné à ces émeutes évoque la façon de s'habiller des jeunes Noirs et Mexicains : vestes longues à très larges revers et épaules rembourrées, pantalons larges resserrés dans le bas, couleurs voyantes, chapeaux à larges bords. C'est le costume que porte le futur Malcolm X au début du film de Spike Lee. (On voit à droite un croquis de Ruth Carter qui a conçu les costumes du film Malcolm X).



La référence la plus proche pour les Français serait celle des zazous mais aux Etats-Unis, les zoot-suits sont portés par les jeunes des minorités - Noirs, Mexicains ou Italiens. Cette manifestation vestimentaire est un acte de rébellion, une affirmation d'identité, un véritable défi à l'Amérique et, en particulier à l'Amérique en guerre.


Que s'est-il donc passé en 1943 à Los Angeles ? Des marins de l'armée américaine en permission se sont livrés à une chasse aux jeunes Mexicains ainsi vêtus.

Pour Himes, l'évocation des zoot-suit riots au début de S'il braille, lâche-le… comme celle de l'internement des Américains d'origine japonaise montre à quel point le racisme est consubstantiel de l'Amérique.  Dans les deux cas, le sort réservé aux minorités  annonce le sort des Noirs qui s'aviseraient de sortir du rang, à commencer par Robert Jones.

Dans Le dahlia noir, la répression des émeutes pose le cadre politique du roman : corruption et racisme de la police de Los Angeles, collusion de la police et des Marines, mais elle permet aussi d'affiner la personnalité des deux héros (Bucky Bleichert et Lee Blanchard) et de leurs relations. C'est à cette occasion que Bleichert s'initie au regard cynique que Blanchard porte sur le monde, et que ce dernier prend de l'ascendant sur lui. Dans Le grand nulle part, Ellroy évoque un fait divers authentique, le meurtre d'un jeune Mexicain à l'été 1942. Ce meurtre, appelé Sleepy Lagoon murder, a entraîné la condamnation de 9 jeunes Mexicains innocents. Il est en partie à l'origine des zoot-suit riots.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ecrivez ici votre commentaire.